Télécharger le programme complet

  • Jeudi 18 octobre 20h

    « Mozart ouvre le bal »

    • Trio à clavier en Do Majeur KV 548
      Wolfgang Amadeus Mozart
      (1756-1791)
      « Chi sà, chi sà, qual sia » KV 582
      pour soprano et piano
      Wolfgang Amadeus Mozart
      (1756-1791)
      « Un moto di gioja » KV 579
      pour soprano et piano
      Wolfgang Amadeus Mozart
      (1756-1791)
      « Gran Partita » d'après la Sérénade
      en Si bémol Majeur KV 361
      pour hautbois, violon, alto, violoncelle et piano
      Wolfgang Amadeus Mozart
      (1756-1791)
      Cycle de lieder
      pour soprano et quintette à clavier
      Richard Strauss
      (1864-1949)
    • Trio Mistral :
    • Maiko Inoué : Piano
    • Olivier Piguet : Violon
    • Johannes Burghoff : Violoncelle

    • Anne Cambier : Soprano
    • Luk Callens : Hautbois
    • Pieter Jansen : Violon
    • Sander Geerts : Alto
  • Samedi 20 octobre 20h

    « Soirée Franco-Belge »

    • Syrinx pour flûte solo
      Claude Debussy
      (1862-1918)
    • Chansonnette sans paroles pour piano solo
      Guillaume Lekeu
      (1870-1894)
    • Rève d'Enfant pour violon et piano
      Eugène Ysaÿe
      (1858-1931)
    • Gnossienne pour piano solo
      Erik Satie
      (1866-1925)
    • Viens, une flûte invisible soupire
      pour soprano, flûte et piano
      André Caplet
      (1878-1925)
    • Pavane pour flûte, piano et violoncelle
      Gabriel Fauré
      (1845-1924)
    • Sonate pour violoncelle et piano
      Claude Debussy
      (1862-1918)
    • Cinq mélodies populaires Grecques
      pour soprano et piano
      Maurice Ravel
      (1875-1937)
    • « Ramisgar » (Ménestrel) Création mondiale
      pour soprano, flûte, violoncelle et piano
      Diederik Glorieux
    • Allegro Appasionato pour trio à clavier
      Joseph Jongen
      (1873-1953)
    • Anne Cambier : Soprano
    • Toshiyuki Shibata : Flûte
    • Olivier Piguet : Violon
    • Johannes Burghoff : Violoncelle
    • Maiko Inoué : Piano
    • Diederik Glorieux : Composition
  • Dimanche 21 octobre 11h30 et 15h

    Formule 2 concerts + lunch

    Concert 11h30
    « Pour l'amour d'une femme »

    • Quatuor à cordes Opus 11
      Samuel Barber
      (1910-1981)
    • Quintette à clavier en Mi bémol Majeur Opus 44
      Robert Schumann
      (1810-1856)
    • Maiko Inoué : Piano

    • Quatuor Prosperus4 :
    • Sophie Demoulin : Violon
    • Anouk Lapaire : Violon
    • Tine Janssens : Alto
    • Johannes Burghoff : Violoncelle

    Lunch 13h
    lunch festif au château!

    Concert 15h « Bouquet final »

    • « Die Rose, Rastlose Liebe, Nachtstück »
      pour soprano et piano
      Franz Schubert
      (1797-1828)
    • « Petite Suite » pour piano à quatre mains
      Claude Debussy
      (1862-1918)
    • « Hans und Grete, Ich ging mit Lust,
      Rheinlegendchen »
      pour soprano et piano
      Gustav Mahler
      (1860-1911)
    • Trio à clavier no.2 Opus 76
      par le Trio Mistral
      Joaquin Turina
      (1882-1949)
    • « Die Spröde, Die Bekehrte » pour soprano et piano
      Hugo Wolf
      (1860-1903)
    • « Furiant » (extrait des danses slaves)
      pour piano à quatre mains Opus 46 no.8
      Antonin Dvorák
      (1841-1904)
    • « Non, Monsieur mon mari »
      (extrait de l'opéra Les Mamelles de Tirésias)
      pour soprano et piano
      Francis Poulenc
      (1899-1969)
    • « Hello, Oh Margaret, it's you »
      (extrait de l'opéra The Telephone)
      pour soprano et piano
      Gian-Carlo Menotti
      (1911-2007)

    • Charlotte Wajnberg : Soprano
      (lauréate du concours Reine Élisabeth 2018)
    • Aaron Wajnberg : Piano

    • Trio Mistral :
    • Maiko Inoué : Piano
    • Olivier Piguet : Violon
    • Johannes Burghoff : Violoncelle
Johannes BURGHOFF

Passionné de musique de chambre, Johannes Burghoff s'est produit en tant que soliste et chambriste sur des scènes internationales telles que le Tonhalle de Zürich, Lincoln Center de New-York, Arts-Center de Séoul etc.

Issu d’une famille de musiciens, Johannes Burghoff fait ses études à Liège et à Strasbourg dans les classes de Marise Douin et de Marc Coppey.

Il fonde ensuite le trio Mistral, trio à clavier invité depuis à travers les différents continents, et fait partie du quatuor à cordes Prosperus4, de l'Ensemble Linea (France), de l'Ensemble Mendelssohn et est violoncelliste du Concert Olympique (Belgique), se produisant aux côtés de Maiko Inoue, Tatiana Samouil, Alissa Margulis, Philippe Graffin, Anne Cambier, Mario Caroli, Aldo Baerten, Marcio Carneiro, Olivier Piguet, Pablo Marquèz, Misha Besverkny, Diederik Suys, Tony Nys, Sheva Tehoval, Ning Kam et bien d’autres. Sa discographie comprends plus de 10 CD's (labels BMI, UT3-record etcs.) avec des œuvres de Beethoven, Bruch, Rachmaninov, Dvorak, Shostakovitch, Mozart...

Directeur artistique du « Festival International de musique à Jodoigne » (Belgique), Johannes Burghoff joue sur un violoncelle de Januarius Gagliano de 1733.

mail Johannes Burghoff

www.johannesburghoff.com

Luk CALLENS

Elève de Paul Beelaerts il obtient le diplôme supérieur de hautbois, les premiers prix de cor anglais, hautbois d'amour, musique de chambre, certificat pédagogique au Conservatoire Royal de Musique de Gand.

Il poursuit son enseignement pendant plusieurs années auprès de Paul Dombrecht, Derek Wickens et Heinz Holliger.

Professeur de hautbois il enseigne aux académies de Tielt et de Grammont.

Musicien d'orchestre. En tant que membre effectif de l'Opéra de Flandre et de l'orchestre du Théâtre Royal de la Monnaie, Luk Callens se produit également dans plusieurs orchestres et ensembles.

Musicien Free – Lance, il s'est produit avec la plupart des orchestre belges.
Il est régulièrement demandé pour déchiffrer des œuvres destinées à la télévision, à des films ou spots publicitaires.

Soliste, il a joué dans beaucoup de salles en Europe : Wigmore Hall à Londres, Bozar à Bruxelles, de nombreuses salles en Espagne, Majorque, ….avec au programme des concertos de Mozart, Bach, Vivaldi, Vaughan Williams, Albinoni, Lebrun, Bellini, Cimarosa, Haendel, Marcello, Corelli ….

En Musique de chambre, il collabora avec les pianistes Levente Kende, Sylvia Traey, Jan Gruithuyzen, Roberte Mamou, .. les quatuor à cordes Arriaga, Ensor, Spiegelkwartet, ainsi qu'avec d'autres merveilleux musiciens. Pendant plusieurs années il fut un des protagonistes du quatuor contemporain Cheops. Il s'associa aussi à des musiciens tels Koen De Cauter, Dick van der Harst, Jo Lemaire,…

Chanteur, il se joignit à l'ensemble Currende sous la direction de Eric Van Nevel et à la Chorale de la Cathédrale de Bruxelles. Il créa le cœur 'Antwerps Mannenkoor' et interpréta Blue Bird, musique de Michel Bisceglia.

Créateur artistique, il est le responsable de la programmation au 'Groote Witte Arend'. Il est directeur artistique des concerts de midi à Anvers, responsable du planning et de la programmation.

Fondateur de Catalpa Productions, un bureau 'd'organisation de manifestations culturelles'. Il récolta un grand succès lors de la production de l'Opéra 'The Lighthouse' de Sir Peter Maxwell Davies, ensuite dans les œuvres à thèmes : Marie-Antoinette, Napoléon, Nostradamus, Poëziereuzen, Male Vertelt,…avec la collaboration d'acteurs et régisseurs Ronny Lauwers, Michael Pas, Koen van Impe, Ramsey Nasser, Tom Van Bouwel, Kurt Defrancq, Carl Ridders…
Il organise des événements et des concerts pour le compte d'entreprises ou pour des clients privés.

Avec son épouse, Anne Cambier il fonde l'ensemble I Justiniani. Sous sa direction il donne régulièrement des concerts et réalise des enregistrements de musique pour les activités cinématographiques.

www.catalpaproductions.be

Anne CAMBIER

Professeur de chant à la School of Arts, le Conservatoire royal de Musique d’Anvers. Elle maîtrise de façon remarquable l’opéra, le lied et l’oratorio.

Premier Prix au Conservatoire Royal de Musique de Gand auprès de Zeger Vandersteene et de Paule Daloze, Anne Cambier se perfectionne auprès de Noelle Barker à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. En même temps, elle participe à des masterclasses auprès de pédagogues aussi réputés que Suzanne Danco, Hugues Cuénod, Thomas Hampson, Graham Johnson et bien d’autres.

Lors de ce séjour à Londres, Anne Cambier interprète déjà plusieurs rôles dans de diverses compagnies d’opéra britanniques, et c’est à cette époque qu’elle collabore avec Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie en France et dans le monde entier.

Elle a donné de nombreux concerts en Espagne, notamment avec l’ensemble baroque La Grande Chapelle, sous la direction d’Ángel Recasens, ainsi qu’avec l’ensemble baroque I Justiniani, créé à son initiative.

De retour au pays sa carrière prend son envol entre autres à la suite de sa prestation au Concours Reine Elisabeth 1996 (demi-finaliste). En effet, elle est sollicitée par la plupart des orchestres belges et travaille avec des chefs tels que C. Hogwood, A. Pappano, S. Ozawa, R. Goebel, P.Goodwin, P. Dombrecht, G. Octors, Frank Agsteribbe, D. Brossé...

1997 marque les débuts d’Anne Cambier à La Monnaie à Bruxelles, notamment dans Parsifal (A. Pappano), L’Orphée (Trisha Brown/R. Jacobs) avec des reprises à Aix-en-Provence, Londres, Paris et New York, Les Noces de Figaro (A. Pappano), La Rappresentatione di Anima e di Corpo (Jean Tubéry). Elle se produit également à l’Opera Vlaanderen. Elle y a chanté Karolka dans Jenůfa de Janáček, une production de Robert Carsen avec des reprises au Japon sous la direction de Seiji Ozawa et au Luxembourg, ainsi que Suorina dans La Strada de Luc Van Hove.

Engagée par le Muziektheater Transparant pour chanter des mélodies de Barber, elle est invitée pour le rôle-titre de Zaïde de Mozart, repris aux Festivals d’Édimbourg et de Covent Garden avec l’Academy of Ancient Music. Depuis, elle a connu un franc succès dans le rôle de Seleuce (Tolomeo-Händel) et d’Elisa dans Il Re Pastore de Mozart. À l’occasion de la Ruhrtriennale, elle incarne magnifiquement Papagena dans La Flûte enchantée, sous la direction de Marc Minkowski. Pour Lod Muziektheater de Gand, elle crée le cycle de lieder Boreas de Dominique Pauwels.

La soprano est régulièrement sollicitée par la Cour royale de Belgique, notamment lors d’un concert de Noël au Palais de Bruxelles et des noces du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde, ainsi qu’à l’occasion des dix ans de règne du Roi Albert II et de la visite d’État de l’ancien couple royal au Portugal.

Elle se manifeste brillamment dans le répertoire baroque, où la souplesse de sa voix fait merveille. Elle se produit avec Musica Antiqua Köln, Les Agrémens, Il Fondamento, The Academy of Ancient Music, La Petite Bande, mais aussi avec son propre ensemble baroque, I Justiniani.

www.annecambier.be

Sophie Demoulin est née à Bruxelles de parents musiciens. Dès l’âge de 6 ans, elle commence à étudier le violon avec sa mère et le piano avec son père, deux instruments qu’elle va travailler en parallèle pendant 10 ans. Puis, le violon s'imposant de lui-même, elle va en poursuivre les études aux Conservatoires de Bruxelles / section francophone (1er prix dans la classe de Jean Hervé), de Mons (1 année de diplôme supérieur dans la classe de Philippe Koch –concert-meister de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg ), de Paris / Boulogne-Billancourt (1er prix dans la classe de Christophe Poiget ainsi qu’un 1er prix de Musique de Chambre dans la classe de Hortense Cartier-Bresson), et à nouveau à Bruxelles / section flamande, dans la classe de Ulka Gorniak (concert-meister de l’orchestre de La Monnaie).

En 1998, à l’âge de 25 ans, elle entre comme violoniste-tuttiste à l'Orchestre National de Belgique.

La musique de chambre occupe une grande place dans sa vie grâce au quatuor Prosperus, mais aussi à d’autres formations comme la sonate, le trio et le quintette à clavier et un Duo de violons.

Sophie Demoulin joue sur un violon de Benoît-Joseph Boussu de 1750.

Sander Geerts is one of the leading Belgian violists.

He studied at the Antwerp Conservatorium with Leo De Neve, and later on, at the Maastricht Conservatorium with Michael Kugel. He also specialized with famous players such as Ervin Schiffer, Bruno Giuranna, Nobuko Imai, Hartmut Rohde, Tatjana Masurenko and Yuri Bashmet. He has performed as a soloist with various ensembles and orchestras such as the Royal Flemish Philharmonic, and the Baden-Baden Philharmonic. From 2008 on, he is principal viola of the Antwerp Symphony Orchestra.

Following his passion for chamber music, Sander Geerts formed a viola-piano duo named ‘Duo Agineko’ with Yasuko Takahashi. Together they won several prizes at international competitions. They released their debut CD ‘Along my Tale’ in 2012, and their 2nd CD ‘A tribute to Ysaÿe’ was released on January 2016, as well as the re-mastered version of their debut CD as 'Sonatas'. Both CD’s are published by Etcetera Records.

In April 2018, Sander Geerts recorded the Double Concerto for clarinet and viola by Max Bruch with Belgian Clarinetist Roeland Hendrikx and the London Philharmonic Orchestra, conducted by Martyn Brabbins, in the famous Henry Wood Hall in London. The CD is released at the label Evil Penguin Classic.

Passionnée par la musique de chambre, Maiko INOUE se consacre principalement au jeu d'ensemble. C'est pourquoi, elle a fondé en 2001 le Trio Mistral de musique de chambre. Avec ce trio, Maiko s'est produite entre autres au Japon, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Suisse, aux Pays-Bas et au Venezuela.

Le Trio est régulièrement l'invité à différents festivals, notamment «Musica» à Strasbourg, «Nuevo Mundo» au Venezuela et encore «Midis-Minimes» à Bruxelles.

Il a réalisé également un enregistrement et la diffusion en direct à la radio Suisse Romande «RSR Espace 2».

Le Trio Mistral continue de se perfectionner en suivant les masterclasses du trio Wanderer, du Fauré Quartett et du quatuor Benaïm. Il bénéficie des conseils de Gyula Stuller et Marcio Carneiro.

Maiko jouit d'une grande expérience dans l'accompagnement des chanteurs dans le répertoire du lied et de l'opéra.

Lors de ses concerts, son public éprouve souvent la même réaction : la clarté et le raffinement de son jeu au piano, conduit à un sentiment intérieur de bonheur.

Maiko est diplômée du College of Music d'Osaka, sa ville natale au Japon.

Elle intègre le cycle de spécialisation en piano au Conservatoire de Strasbourg (France) en 2001 et obtient le diplôme avec mention bien à l'unanimité en 2004 (professeur Amy Lin).

En 2006, elle obtient le diplôme de concert de musique de chambre à l'unanimité (professeurs Denis Dercourt et Armand Angster).

En 2005-2007, elle suit les cours de piano de Toomas Vana à la Hochschule für Musik de Karlsruhe (Allemagne) et y termine un Master en piano avec la plus haute distinction.

En 2007, elle rentre au Conservatoire Royal de Bruxelles pour l'agrégation d'enseignement et le master spécialisé en accompagnement dans la classe de Gilberte Boucher et Evgeni Moguilevsky.

En 2009, elle obtient le diplôme d'agrégation de l'enseignement secondaire supérieur.

Elle a été boursière de la communauté française de Belgique.

Elle a été finaliste du concours d'Izuka et du Kawai Music Competition au Japon.

Vous pourrez l'entendre prochainement au Festival International de Musique de chambre à Jodoigne (FIMJ) et aux concerts de midi à Anvers.

mail Maiko Inoué

site Trio Mistral

Pieter Jansen (°1983) suit dès l’âge de sept ans des cours de violon à l’Académie de musique de Turnhout auprès de Koen Rens. Il continue ses études au Conservatoire Royal d’Anvers dans la classe de Guido De Neve. Il obtient le diplôme de maîtrise avec la plus grande distinction. En janvier 2006, on lui octroie la bourse « Oranjebeurs ». Il a suivi des masterclasses auprès de grand violonistes tels que Charles-André Linale, Raphael Oleg, Albrecht Breuninger et Renaud Capuçon.

Comme konzertmeister/violon solo, Pieter est souvent demandé par Casco Phil, Boho Players, Volksopera et l’orchestre symphonique du Théâtre Royal de la Monnaie. Il joue aussi régulièrement dans des orchestres comme l’orchestre symphonique de Flandres et le Concert Olympique.

Pieter est surtout très actif en tant que chambriste. Après une spécialisation en musique de chambre à la Chapelle musicale Reine Elisabeth avec le Quatuor Artemis, il suit des masterclasses auprès du Quatuor Artis, le Quatuor Skampa, Heine Müller, Ralf Gothoni et Andras Keller. Pieter est lauréat de plusieurs concours de musique de chambre: ​Promotie Vlaamse Muziek en Musicus ​ (2003), ​Gouden Vleugels​ (2009) et ​Supernova ​ (2014). Après des années consacrées au quatuor à cordes - avec Arsis4 et le Quatuor Tana - il se concentre maintenant sur le répertoire pour trio à clavier avec le Trio Khaldei.

Pieter a une très grande passion pour la musique contemporaine. Depuis 2006 il est violon solo de l’ensemble Spectra et il joue très régulièrement au sein des ensembles comme Ictus, Hermes, Notabu et l’Ensemble Multilatérale.

Il a traversé l’Europe, l’Asie, l’Australie et l’Amérique du sud pour des concerts dans de nombreux festivals et salles de concert tels: Musica Strasbourg, World Music Days à Sydney, Traiettorie Festival à Parme, les Festivals d’Aix-en-Provence et Avignon, Wigmore Hall à Londres, l’Auditorium du Louvre à Paris, la Biennale de Venise, le Spectrum Festival à Ljubljana, le Donostia Festival à San Sebastian, Ravello Festival à Naples, Teatro Colon à Buenos Aires...

Pieter Jansen joue sur un violon de Marcus Snoeck fait à Bruxelles en 1742 et un archet d’Eugène Sartory.

Tine Janssens a fait ses études à Louvain avec Marc Tooten, à Amsterdam avec Jürgen Kussmaul et à Salzbourg avec Peter Langgartner. Elle rejoignit le prestigieux Orchestre Mondial des Jeunes en tant que chef de pupitre.

Elle est actuellement alto solo - chef de pupitre à l' Opéra Royal de Wallonie, après avoir été co-soliste à la Philharmonie Zuidnederland durant 13 ans.

Pleine d’énergie, Tine a été régulièrement invitée à de différents orchestres tel que l'orchestre philharmonique de Rotterdam, l'orchestre du Concertgebouw, deFilharmonie, l'Orchestre philharmonique royal de Liège. Elle fait parti du Concert Olympique, orchestre international classique.

Elle a joué entre autres sous la direction de Kurt Masur, Bernard Haitink, Valery Gergiev, Christian Thielemann...

En ce qui concerne la musique de chambre, outre le quatuor Prosperus, Tine s’implique dans la musique contemporaine avec l’ensemble Vlaams Sinfonietta et se produit dans de différentes formations, p.ex. avec la mezzo An Janssens et le pianiste Joris Lejeune.

En 2007 elle a obtenu un diplôme en Management Culturel à l’Université d’Anvers.

Elle joue un alto de Giuseppe Dollenz.

Visitez aussi le site www.tinejanssens.be

Violoniste suisse née à Lausanne, Anouk Lapaire débute le violon à l’âge de quatre ans, avant de poursuivre ses études au Conservatoire, puis d’entrer à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Sergey Ostrovsky. Elle y obtient son Bachelor et le Prix Pierre Fernex ainsi qu’un Master de pédagogie. Elle décide ensuite de poursuivre sa formation au Conservatoire Royal d’Anvers chez Tatiana Samouil et Benjamin Braude où elle termine son diplôme avec une grande distinction.

Passionnée par l’orchestre, elle a le privilège de rejoindre le Gustav Mahler Jugendorchester avec lequel elle participe à plusieurs tournées dans les plus grandes salles d’Europe. En Belgique, elle a joué au sein de l’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra des Flandres et l’Orchestre National. Elle a travaillé entre autre sous la baguette de grands chefs tels que Jonathan Nott, Herbert Blomstedt, Kent Nagano, Gabor Takács, Thierry Fischer, Kirill Karabits, Hugh Wolff...

S’intéressant beaucoup à la musique d’ensemble, elle cherche toujours de nouvelles opportunités pour se produire. Depuis bientôt trois ans, elle fait partie de la ‘Camerata du Léman’ à Genève, qui donne des concerts en Suisse, en France et en Italie. Elle est aussi membre du ‘Werther Piano Quartet’, bénéficiaire d’une bourse de la Mozart Gesellschaft Dortmund.

En septembre 2018, Anouk rejoint l'Orchestre National de Belgique en tant que violoniste tuttiste.

Olivier PIGUET

D’origine suisse, Olivier Piguet reçoit ses premiers cours de violon à la Scola Cantorum à Paris, avant de retourner en Suisse pour travailler avec Anne Bauer et Karen Turpie. Quelques années plus tard, il choisit Londres pour compléter sa formation à la Guildhall School of Music avec Detlef Hahn, où il obtient « Bachelor » et « Master of Music » avec succès. Toujours dans la même ville, il étudie la musique baroque avec Micaela Comberti et l’improvisation classique avec David Dolan.

Puis il traverse l’océan Atlantique et s’installe à Bloomington. A l’Indiana University Jacobs School of Music (USA), il est l’élève de l’illustre pédagogue Maurizio Fuks. De retour en Suisse, Olivier termine ses études avec Lihay Bendayan et Gyula Stuller à Lausanne.

Pédagogue passionné, Olivier occupe un poste de professeur de violon au Conservatoire de musique neuchâtelois.

De grands pédagogues comme Jean-Jacques Kantorow, Ana Chumachenko, Igor Bezrodny, Igor Ozim, Sylvie Gazeau, Pavel Vernikov, Valery Gradow et Ivry Gitlis enrichissent son parcours.

Passionné par la musique de chambre, il partage la scène avec des artistes tels que Johannes Burghoff, Maiko Inoue, Alissa Margulis, Jan Dobrzelewski, Denitsa Kazakova, Arnaud Vallin, Gyula Stuller, Tatiana Samouil, le Trio de Mons.

En tant que soliste, en formations de musique de chambre, notamment avec le Trio Mistral, il joue régulièrement dans des festivals en Europe, en amérique latine et au Japon.

Olivier joue sur un violon Nicolo Gagliano (1755).

mail Olivier Piguet

site Trio Mistral

Toshiyuki Shibata plays flute, piccolo, alto flute, baroque flute and classical/romantic keyed flute. His repertoire ranges from baroque to contemporary music.

He studied linguistic in Osaka University and later moved to New York City to focus on music education. He appeared as a concert flutist at Carnegie hall, Lincoln Center, Symphony Space and Bargemusic. He often works in recording studios. Shibata has served as the principal flutist in Manhattan Symphony. He has premiered the works of award-winning composers including Huang Duo and Raphael Lucas.

Having studied at Royal Conservatories in Antwerp, Ghent and Brussels, he has become one of a few professional flutists who plays on both Boehm system and historical flutes. He has worked with Brussels Philharmonic, Chamber Orchestra of Belgium, Le Concert Lorrain, Vox Luminis, Jeune Orchestre de L'Abbaye aux Dames and Il Fondamento.

He is a research fellow at the Royal Conservatoire of Antwerp and a research assistent at the Study Center of Flemish Music. He served as the international liaison of National Flute Association of USA (2015-17). He is a recipient of scholarship from Flemish government (2014-15), further, he was granted fellowship/scholarship from University of Sydney in Australia in 2013.

Aaron Wajnberg est diplômé du Conservatoire Royal d’Anvers. Il a étudié avec Levente Kende.

En 2011, il fait ses débuts au Carnegie Hall New York et se produit depuis dans le monde entier en tant que soliste et pianiste accompagnateur.

Il s'est produit au Teatro Municipal Rio de Janeiro, Veronica Hagman Hall Danbury (Connecticut), Palau de les Arts Valencia, Bayerische Staatsoper München, Dutch National Opera, Tonhalle Düsseldorf, Clara Schumann Saal Frankfurt, Crystall Hall Rogaska Slatina, Mozarteum Salzburg, Philharmonie Luxembourg, Teatro Communale Bologna, Teatro Verdi Milano, Auditorium du Nouveau Siècle Lille, Baltasar Dias Municipal Theatre Funchal (Madeira), Elisabethzaal, DeSingel, AMUZ Festival van Vlaanderen (Anvers), LaMonnaie, FLAGEY.

Aaron Wajnberg a collaboré avec des musiciens de renom comme le violoniste russe Artiom Shishkov ainsi que Fernando Gonzalez, Annelien Van Wauwe, Koen Wilmaers, Carlo Willems, Vlad Weverbergh, Nikolaas Kende, Kiyotaka Izumi, Maciej Pikulski, Dmytro Sukhovienko, Levente Kende, Matthew Barley et des ensembles de musique de chambre comme le Collectif Terra Nova, le Quatuor Enesco, le Quatuor Danel entre autres.

Il a été accompagnateur pour des masterclasses internationales et des récitals de grands chanteurs tels que Maxim Mikhaïlov, Charlotte Wajnberg, Liesbeth Devos, Stephanie Friede, Cairan Ryan, Hanne Roos, Emma Char, Edith Wiens, Lubov Stoutchevskaïa, Thomas Allen, Sergueï Leiferkus, Gary Jankowski, Ann Murray, Jean-Paul Fouchecourt, Christianne Stotijn, Danylo Matvienko, Yuriy Hadzetsky et Sooyeon Lee.

Il a reçu une reconnaissance internationale en tant que pianist accompagnatuer pour sa performance au Concours Reine Elisabeth 2018. Aaron Wajnberg est professeur de piano d’accompagnement et pianiste coach pour la section chant au Conservatoire Royal d'Anvers.

En 2017, il a été invité à diriger des masterclasses à la Western Connecticut State University (Danbury).

Il joue régulièrement de la musique contemporaine et a collaboré avec des compositeurs tels que L. Brewaeys, P. Boesmans et R. Groslot.

Il a fait son premier CD pour le label Salzburg Concert Records.

La soprano belge Charlotte Wajnberg obtient son diplôme de “Master of Music” avec grande distinction dans la classe d’Anne Cambier au Conservatoire Royal d’Anvers en 2013.

Lors de ses études, elle suit les cours de la classe d’opéra de Guy Joosten et les cours de mélodie et de Lied auprès de Jozef De Beenhouwer et Lucienne Van Deyck.

En mai 2018, Charlotte devient lauréate au Concours Musical International Reine Elisabeth, où elle remporte également le prix du public (Klara/Canvas).

Elle est également lauréate de plusieurs concours et bourses: elle remporte le premier prix au concours Dexia Classics et le prix du public au concours Prix Jacques Dôme; elle est finaliste du concours Voix Nouvelles en Belgique. Elle est lauréate d’une bourse de la fondation Vocatio et elle est soutenue par Belfius, Inspiratum et Robus.

En 2011, Charlotte Wajnberg fait ses débuts au Théâtre Royal de La Monnaie, où elle interprète le rôle d’un Esprit dans l’opéra Cendrillon de Jules Massenet, sous la baguette d'Alain Altinoglu.

Elle se produit régulièrement comme soliste, notamment dans la Symphonie n° 4 de G. Mahler, la Krönungsmesse de W.A. Mozart, le Weihnachtsoratorium de J.S. Bach, les Stabat Mater de L. Boccherini et F. Beck. Elle travaille avec des orchestres et ensembles réputés comme l’Orchestre Symphonique de La Monnaie, le Südwestdeutsches Kammerochester Pforzheim, le Sint-Paulus Sinfonietta, le Mannheimer Hofkapelle, ainsi que le Terra Nova Collective, avec lequel elle a chanté lors de l’événement “Klara in deSingel” en janvier 2018. Charlotte acquiert de l’expérience à l’opéra en incarnant les rôles de Barbarina (Le Nozze de Figaro, W.A. Mozart), Papagena (Die Zauberflöte, W.A. Mozart) et Mandane (Artaserse, J.C. Bach).

Elle chante sous la direction de Florian Heyerick, David Miller, Ewald Demeyere, Sebastian Tewinkel, Robin Engelen et Alain Altinoglu. Charlotte Wajnberg a l’occasion de se produire dans de nombreuses salles de concert comme le Weill Recital Hall au Carnegie Hall (New York), le Veronica Hagman Concert Hall (Danbury, Connecticut), le deSingel (Anvers), le Amuz (Anvers) et le Crystal Hall (Rogaska Slatina, Slovénie), le Accademia Belgica (Rome), la Philharmonie de Haarlem (Pays-Bas) et le Concertgebouw de Bruges.

En tant qu’interprète de Lied et mélodie, elle collabore régulièrement avec Aaron Wajnberg.

Charlotte Wajnberg participe activement à des masterclasses avec Christianne Stotijn, Ann Murray, Roger Vignoles, Sergei Leiferkus, Joseph Breinl, Jard Van Nes et Juliane Banse. Elle a participé à des émissions de Musiq3, RTBF, France 3, Klara et Canvas. Charlotte Wajnberg poursuit sa formation auprès de la mezzo-soprano belge Lucienne Van Deyck.

Trio Mistral

En 2001, trois jeunes musiciens de nationalités différentes* se rencontrent lors de leurs études au Conservatoire de Strasbourg. C’est de l’ensemble qu’ils forment pour préparer leur diplôme de musique de chambre que naît, un an plus tard, le trio Mistral.

Depuis, ce trio s’est produit à trois reprises au Japon, à deux reprises au Venezuela et régulièrement en Allemagne, en Belgique, en Suisse, en Italie et aux Pays-Bas.

Il continue de se perfectionner en suivant les master classes du trio Wanderer, du Fauré Quartett et du quatuor Benaïm et régulièrement, le trio bénéficie des conseils de Gyula Stuller.

À travers ses concerts, le trio Mistral offre une musique universelle qui permet de rapprocher les cultures. Personnalité et contrastes dans les couleurs et les nuances sont les marques du trio.

* le trio était composé à l’origine de Johannes Burghoff, Maiko Inoue et de la violoniste Dina Kurmanalinova, remplacée par Olivier Piguet en 2007.

site Trio Mistral

Le quatuor Prosperus4 est né en 2006. A cette époque, le Conservatoire Royal de Bruxelles avait organisé un concert où le premier quatuor à cordes de Prosper Van Eechaute (compositeur belge de la 1ère moitié du XXème siècle) devait y tenir une place centrale. De la rencontre de ces quatre musiciens réunis pour cette occasion est née l’envie de continuer à travailler ensemble et de fonder un quatuor permanent. « Prosperus4» était né.

Le quatuor se produit régulièrement sur les scènes belges mais aussi internationales (France et Pays-Bas notamment). Au-delà du quatuor, les quatre musiciens de Prosperus4 se produisent régulièrement dans le large domaine de la musique de chambre et sont membres permanents de l'Orchestre National de Belgique, de l'Opera de Liège et du Brussels Philharmonic. En tant que quatuor, ils ont reçu les conseils de Guy Danel du Quatuor Danel et Vaclav Remes du Quatuor Prazak.

Ce qui motive fondamentalement le quatuor Prosperus, c’est l’expérience du vivant. La musique se joue comme dans la vie: avec émotion et plaisir. Ecouter et voir le quatuor Prosperus4 c’est faire l’expérience d’un enthousiasme communicatif et d’une parfaite symbiose humaine sur lesquels peut s’épanouir en toute confiance le magnifique et inépuisable répertoire du quatuor à cordes.

Depuis 2011, Prosperus4 est en résidence au Hollands College et s'y produit régulièrement dans la série "Pulcheria Concerten" de Metaforum (KULeuven).

Altistes
  • Daniel Rubenstein
  • Denis Dercourt
  • Diederik Suys
  • Hélène Koerver
  • Marc Tooten
  • Sander Geerts
  • Tine Janssens
  • Tony Nys
  • Gergely Kota
Bassonistes
  • Bart Snauwaert
Accordéonistes
  • Christophe Delporte
Chanteurs
  • Anne Cambier
  • Charlotte Wajnberg
  • Ruth Park
  • Sheva Tehoval
  • Yves Senn
Clarinettistes
  • Geert Baeckelandt
  • Mathieu Roskam
Clavecinistes
  • Marie-Anne Dachy
Cornistes
  • Anthony Devriendt
Contrebassistes
  • Bruno Suys
Flûtistes
  • Aldo Baerten
  • Nozomi Kanda
  • Toshiyuki Shibata
Harpistes
  • Sophie Hallynck
Hautboïstes
  • Luk Callens
Pianistes
  • Aaron Wajnberg
  • Frédéric Rouel
  • Jonathan Fournel
  • Maiko Inoué
  • Michaël Mannes
  • Stéphane De May
Violoncellistes
  • Christine Lee
  • Jean Lou Loger
  • Johannes Burghoff
  • Karel Steylaerts
  • Luc Tooten
Violonistes
  • Adam Krzeszowiec
  • Alexandre Feye
  • Alissa Margulis
  • Anouk Lapaire
  • Camille Babut du Marès
  • Elisabeth Wybou
  • Frédéric d'Ursel
  • Hildegarde Fesneau
  • Isabelle Chardon
  • Julien Eberhardt
  • Olivier Piguet
  • Orsalya Horvath
  • Pieter Jansen
  • Shirly Laub
  • Sophie Demoulin
  • Tatiana Samouïl
  • Veerle Houbraken

exposition

More info coming soon ..

Tarif

Billet: € 20, prévente € 15
(billet 1 concert et une boisson offerte à la réception)

Abonnement en prévente: € 50
(billets 4 concerts et une boisson offerte à la réception)
(avec la formule du dimanche: € 12 de majoration)

Formule du dimanche 21 octobre
2 concerts + lunch festif: € 38

Ticket groupe de 4 personnes pour un seul concert € 50.00

Gratuit pour les enfants de -12 ans

Gratuit pour les élèves de l'école de musique de Jodoigne

Information

Le Chemin des Artistes

mail: reservation@fimj.be

tél: +32 488 351 642

IBAN: BE95 0688 9347 0158




à la Chapelle Notre-Dame du Marché

Grand'Place,  1370 Jodoigne

Cliquez le bouton 'FIMJ' sur la carte pour calculer votre itinéraire.